Notre système de formation en ligne gratuit sur les fermes de soins sera bientôt disponible. Voici une vidéo sur les derniers efforts de notre projet (en anglais) !

 

ctf logo top 

 

Les 17 et 18 septembre 2019 s'est tenue la conférence "Agriculture sociale et ferme d'accueil : opportunités d'emploi, partenariat social et inclusion" pour diffuser les résultats du projet CARE-T-FARMS. L'événement a été organisé par le Centre de conseil agricole de la filiale de Brwinów à Cracovie (CDR O/Kraków) en coopération avec des partenaires du projet en Belgique, en Espagne, en Pologne, en Turquie et en Italie. L'événement a été précédé d'une réunion des représentants des institutions partenaires, qui s'est tenue le 16 septembre 2019 au siège du CDR O/Kraków (plus de détails sur le projet sont disponibles ici : http://www.care-t-farms.eu).

IMG 9871

La conférence s'adressait à un large éventail de personnes intéressées par le thème de l'agriculture sociale et des fermes de soins. Des conseillers agricoles, des agriculteurs, des étudiants, des universitaires, des résidents ruraux, des représentants d'associations et d'organisations locales, ainsi que des invités de l'étranger et des représentants des institutions partenaires du projet ont assisté à cet événement.

                            IMG 9918 IMG 9923

Au cours de la première journée de l'événement, M. Massimo Canalicchio (Umbria Servizi all'Impresa srl, Italie) a présenté les objectifs et les résultats du projet. Józefina Król et Karolina Boba (CDR O/Kraków) ont ensuite présenté la plate-forme de formation CARE-T-FARMS. Les participants ont également eu l'occasion de faire le test pilote. Dans la deuxième partie de la journée, il y a eu une visite d'étude à la "Farma Życia" (Ferme de la Vie) à Więckowice.

                            IMG 9957 IMG 9931

 Ferme de la vie est un centre de résidence permanente, de travail, de thérapie, de réadaptation et d'activation professionnelle pour adultes atteints de troubles autistiques. L'infrastructure du centre comprend deux bâtiments multifonctionnels où les zones résidentielles sont séparées et font partie de la "Na Farmie Życie" maison d'aide sociale Małopolski à Więckowice. Les laboratoires thérapeutiques (p. ex. artisanat et arts utilitaires, ménage, éducation, informatique, tailleur et art, réadaptation, mobilité, jardinage, menuiserie), en plus d'un bureau et d'installations économiques, font partie d'une structure distincte, le Centre d’Activités Quotidiennes. La superficie du centre est de 7 ha et comprend une ferme agroalimentaire biologique avec un potager, un verger, une bleuetière et des espaces récréatifs et verts. Cette ferme écologique est d'une importance capitale pour la "thérapie verte", au cours de laquelle les adultes autistes apprennent les activités professionnelles de base, la coopération et jouent un rôle social (pour en savoir plus sur la ferme, consultez le site Web : http://www.farma.org.pl/dzialalnosc-2/farma-zycia.html).

 La deuxième journée de l'événement a été consacrée au concept de l'agriculture sociale en tant qu'approche innovante permettant de combiner des activités agricoles avec des activités sociales, sanitaires, de soins ou éducatives. Le premier concept a été présenté par Mme Elżbieta Dziasek (CDR O/Kraków) sur le développement du cours de formation CARE-T-FARMS, qui se compose de trois modules : un superviseur, un gestionnaire et un spécialiste dans une ferme sociale. Les idées qui surgissent dans le cours ont été expliquées, sa structure a été discutée en plus du contexte des activités plus larges mises en œuvre à la branche de Cracovie du CDR pour le développement de l'éco-gestion en Pologne. Mme Aleksandra Bielińska (KPODR à Minikowo) a ensuite présenté l'importance de l'agriculture sociale en relation avec l'exclusion sociale, mettant également en lumière certaines expériences d'exploitations de soins dans la voïvodie de Kuyavie-Poméranie. M. Edward Bolak (Ferme de la Vie) a souligné comment le fonctionnement d'une ferme devrait être adapté aux besoins et aux capacités spécifiques des personnes handicapées, se référant à l'exemple de la Ferme de la Vie. Patrycja Żurek (Ferme de la Vie), en tant qu'instructrice de jardinage qui travaille directement avec les participants de la Ferme de la Vie, a parlé des effets de la thérapie agricole sur les personnes ayant une déficience intellectuelle, ainsi que les personnes atteintes de troubles du spectre autistique.

La réunion s'est terminée par un groupe de discussion auquel ont participé tous les conférenciers et les participants de la conférence. Au cours de cette réunion, l'attention a été attirée sur plusieurs questions importantes du point de vue de la poursuite des travaux sur le thème de l'agriculture sociale en Pologne. En particulier, la nécessité d'éduquer le personnel d'une ferme sociale. Le matériel et la plate-forme de formation mis au point dans le cadre du projet CARE-T-FARMS seront utiles à cet égard.

 

ERASMUS fr

group logos

 

newsletter

Notre 4ème newsletter est maintenant disponible ! Apprenez-en davantage sur les dernières actions de notre projet CARE-T-FARMS alors que nous complétons notre système de formation en ligne gratuit cette année.

Disponible en 6 langues !

English
Français
Español
Italiano
Polski
Türkçe

Press Release

La conférence "Agriculture Sociale et Ferme de Soins:  Opportunité de Travail, Partenariat Social et Opportunité" a été organisée par l'European Landowners’ Organization (ELO) à Bruxelles, le mardi 25 juin 2019. La conférence a été ouverte par Lindsey CHUBB de l'European Landowners' Organization, qui a présenté le projet et les objectifs de la journée. Massimo CANALICCHIO de CIA Umbria Servizi all'Impresa srl, partenaire du projet CARE-T-FARMS, a donné un aperçu du projet, y compris son contenu, ses objectifs et les résultats attendus. Cette présentation a été suivie d'un bref résumé du coordinateur du projet, Józefina KRÓL du CDR, Centre de Conseil Agricole, et d’une démonstration du système de formation en ligne par Karolina BOBA.

Gabriele ROCCA de l'Association Mondiale pour la Réadaptation Psychosociale (WAPR) a expliqué les objectifs de la WAPR, la réadaptation en santé mentale et l'histoire du travail et du traitement des personnes handicapées et atteintes de troubles mentaux. Elle a mis l'accent sur le passage d'un contrôle total par le personnel dans les environnements traditionnels, tels que les hôpitaux psychiatriques, à une approche plus flexible, permettant au patient d'avoir plus d'autonomie dans ses activités quotidiennes et son travail. Mieke BROEDERS, trésorière du Réseau Européen pour un Tourisme Accessible (ENAT) a mis l'accent sur l'agriculture de soins et les opportunités pour un tourisme accessible. Elle a expliqué que le tourisme accessible consiste à rendre les environnements, les lieux et les services adaptés au plus grand nombre de clients, non seulement les personnes handicapées, mais aussi les personnes âgées, les familles avec de jeunes enfants, les personnes ayant des problèmes de santé à long terme et bien plus encore. Mme. BROEDERS a souligné une statistique surprenante : seulement 9% des fournisseurs européens de tourisme ont des offres "accessibles" (Etude de l’Offre Touristique par l’ENAT pour la Commission EU (2015)) et ce manque d'accessibilité coûte des milliards à l'économie. Elle a également abordé une idée fausse très répandue selon laquelle le tourisme accessible est trop coûteux, car c'est généralement la décision d'adapter et de modifier l'infrastructure après la construction qui est plus coûteuse. Lorsque l'accessibilité est prise en compte dans la planification initiale, elle est beaucoup moins coûteuse. Dr. ir. Jan HASSINK, Chercheur à l'Université de Wageningen et fondateur et coordinateur de la ferme de soins Hoeve Klein Mariendaal a parlé de l'agriculture sociale aux Pays-Bas et de son évolution depuis la fin des années 1990. En 1998, il y avait environ 75 fermes de soins aux Pays-Bas, alors qu'aujourd'hui il y en a 1.100 et plus de 20.000 clients visitent ces fermes. Ce qui était au départ une initiative pour les personnes ayant des troubles d'apprentissage est maintenant ouvert aux personnes ayant une dépendance à l'alcool ou aux drogues, des problèmes psychiatriques, aux personnes âgées atteintes de démence et aux enfants ayant des problèmes de comportement. Actuellement, les gens ne sont pas seulement intéressés à travailler dans les fermes pour une activité quotidienne agréable, mais aussi pour la réinsertion professionnelle ou la formation professionnelle. Les fermes de soins offrent maintenant des activités multifonctionnelles pour le travail, les loisirs et les affaires.

Ultérieurement, au cours de la table ronde, l'accent a été mis sur plusieurs aspects du projet, y compris les façons dont nous pouvons faire une différence substantielle en matière d'accessibilité pour tous, et pas seulement pour les personnes handicapées, et quelques conseils pratiques pour les personnes intéressées à démarrer leur propre ferme de soins. Un autre point concerne la prise en compte de l'agriculture sociale dans les initiatives politiques. Le soutien des politiciens à l'accessibilité pour les personnes handicapées et à l'utilisation de l'agriculture sociale à des fins thérapeutiques apparaît beaucoup moins dans les débats agricoles européens entre politiciens, mais il devrait être un sujet d'actualité.

Cet événement n'est que le premier d'une série d'événements multiplicateurs qui se tiendront dans chaque pays partenaire. Le système de formation sera entièrement achevé en octobre 2019 en anglais, français, italien, polonais, espagnol et turc, mais comprendra des études de cas d'autres pays européens comme les Pays-Bas, la Belgique et la République tchèque.

Thierry de l'Escaille, secrétaire général de l'Organisation européenne des propriétaires fonciers, parle du projet ERASMUS+ Care-T-Farms (en anglais).